Même s’il s’agit officiellement de sa troisième édition, le Marathon du Droit fête symboliquement déjà sa huitième bougie avec l’expérience de cinq éditions mancelles de celles qui furent autrefois, et au Mans seulement, les « 24 heures du Droit » et des éditions 2018 (à Toulouse) et 2019 (à Boulogne-sur-Mer) des premiers « Marathons ». Désormais, le Marathon du Droit s’il se déroule toujours en « 24 heures » afin d’éprouver également les notions d’endurance et de compétition(s), apporte néanmoins quelques nouveautés que traduisent son changement de dénomination. Il y s’agit toujours d’une fête du Droit destinée à la communauté des juristes (des étudiant.e.s aux praticien.ne.s) mais cette fête est doublement itinérante à la manière d’une course sportive de 42,195 kilomètres !

Ainsi, non seulement les participant.e.s au Marathon du Droit sont-ils et elles conduit.e.s à évoluer dans plusieurs lieux d’une même ville dans laquelle l’édition se déroulera mais encore le Marathon lui-même change de lieu d’accueil chaque année et ce, pour au moins cinq éditions.

Toulouse pour commencer. C’est donc dans la capitale régionale de l’Occitanie, dans la « ville rose » que la première édition du Marathon du Droit a eu lieu le 23 mars 2018. Par suite, la manifestation se déplace dans toute la France juridique : à BoulognesurMer (15 mars 2019), à Pau (24 mars 2022), à Reims (au printemps 2023) (avec un colloque sur le(s) droit(s) au Champagne !) et peut-être enfin à Paris (printemps 2024) pour terminer ce second cycle de cinq éditions.

Pau pour 2022. C’est à Pau, avec des partenariats tissés avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (Faculté de droit & Laboratoires Ie2ia & Iftj) ainsi qu’avec les associations étudiantes A2p et Ajpa et toujours le soutien fidèle de l’Université Toulouse 1 Capitole (Faculté de Droit) aux côtés des associations étudiantes Toulouse Europa, Corpo Arsenal & Focus on, que le Collectif L’Unité du Droit continue cette belle aventure.

Vous pouvez télécharger
ICI
notre communiqué de presse

Premier temps : le Colloque

Traditionnellement, le Marathon du Droit comprend un colloque qui, chaque année depuis huit éditions, met en avant la recherche et l’excellence scientifique avec pour objectif combiné d’intégrer le plus possible les étudiants et les étudiantes du site sur lequel se déroule la manifestation. Les thématiques choisies pour les précédentes éditions en témoignent. Ainsi, après s’être intéressé aux droits et aux idées politiques dans les séries télévisées (2011), au(x) Parlement(s) au(x) écran(s) (2013), aux Droit(s) du football (2014), aux chansons & aux costumes « juridiques & à la française » (2015) puis au(x) droit(s) au(x) sexe(s) (2016) et dernièrement au(x) droit(s) du Bio (2018) et de nouveau au(x) droit(s) dans les fictions (2019)[1], le Collectif L’Unité du Droit a proposé de renouer avec l’une de ses premières manifestation : le(s) droit(s) du sport, dont on connaît le succès auprès du public estudiantin (et même professoral !).

S’est alors rapidement imposée à nous la présence du prestigieux Elan Béarnais (Pau-Lacq-Orthez) dont l’impressionnant palmarès nous a immédiatement donné l’envie de questionner, entre Pau & Orthez, le(s) droit(s) du basket-ball.

Sous la direction d’un comité scientifique composé de : Dimitri Löhrer ainsi que du professeur Mathieu TouzeilDivina, il est donc proposé une partie « colloque » composée des trois ateliers suivants :

  • Droit(s) & Basket-ball (avec interrogation des caractères institutionnels et de la mission de service public reconnue à la Fédération Française de ce sport ainsi qu’aux liens tissés entre les acteurs publics et privés du domaine) ;
  • Droit du jeu (où il sera question des « règles » et normes du « jeu » ce qui comprend aussi les questions de son financement notamment public et de ses « objets ») ;
  • Droit des joueuses & des joueurs (avec une indispensable perspective comparée).

L’ensemble se nomme conséquemment « Droit(s) du Basket-ball » et fait intervenir une vingtaine de contributeurs ainsi que des acteurs de ce sport. Trois institutions fondamentales pour le sport français seront même, par le biais du Sport Data Hub, partenaires de l’événement aux côtés du Syndicat Union des Basketteurs professionnels : le Ministère & l’Agence du Sport ainsi que l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (Insep). Des contacts ont par ailleurs été pris avec la Ffbb. In fine, une allocution de clôture interrogera l’existence (ou l’absence) d’un droit « propre » au Basket-ball comme il en existe un – en l’occurrence – pour le droit si singulier du football.

Colloque avec le soutien du SNB

Colloque : « Droit(s) du Basket-ball »

Une journée, quatre ambiances juridiques :

8.00 / 10.30 : 1ère partie « Qui veut gagner des Foucart ? »
10.30 / 12.30 : 1er atelier du colloque « Droit(s) du Basket-ball »
14.00 / 15.00 : La main au(x) panier(s)
15.00 / 18.30 : 2e & 3e ateliers du colloque
« Droit(s) du Basket-ball »
18.30 / 22.30 : « Qui veut gagner des Foucart ? » (suite)
dès 22.30 : Gala du Marathon du Droit (au Casino de Pau)

Organisation :
Dr. Dimitri Löhrer
& Pr. Mathieu Touzeil-Divina


Vous pouvez télécharger
le programme du Marathon au format PDF
en cliquant ICI


[1] Voyez respectivement les actes issus de ces colloques aux éditions Lgdj (2012) pour la 1ère édition ainsi qu’aux éditions L’Epitoge-Lextenso pour les suivantes (2013 à 2019) et dont les couvertures sont reproduites ci-après.

[2] La pièce « Une vie d’Hauriou » peut être visionnée en ligne à l’adresse : http://marathondudroit.org/UVH.mp4.