II – Art(s) & Droit(s) : la main au(x) panier(s)

Note au 13 03 2020 : attention pour cause de pandémie COVID-19, le Marathon du Droit est reporté en octobre 2020…

De 14h00 à 15h00,
l’Association des Publicistes Palois (A2P), l’Association des Juristes Privatistes de l’Adour (AJPA)
& le Collectif L’Unité du Droit (CLUD)
vous convient à leurs visions de
La main au(x) panier(s)


C’est désormais une tradition depuis 2018 :

– après une pièce de théâtre consacrée à Maurice HAURIOU
(2018, Toulouse)

– après des lectures féministes du Droit
(2019, Boulogne-sur-Mer)

… le Marathon du Droit (Pau, 2020) vous propose un nouvel entracte entre Art(s) & Droit(s). Cette année ce temps du Marathon s’intitule (eu égard à la thématique droit(s) du Basket-ball de notre colloque) :

La Main au(x) panier(s) !

Vous en aurez le 19 mars 2020 deux interprétation !

La Main au panier : 1ère version

Six membres (habitué.e.s & Toulousain.e.s) du Collectif L’Unité du Droit ont décidé cette année de vous parler – basket-ball du Marathon du Droit oblige – de main(s) et de panier(s) !

Une main au panier : vraiment ? Vous sentez la lourdeur du propos ?

Précisément, les six membres ont essayé de ne pas tomber dans tous les clichés de cette main au panier ou plutôt de tous (ou presque) les explorer afin parfois de les dénoncer !

Ainsi c’est à l’écoute d’une quinzaine de sketches ou « bulles » ou encore pastilles radiodiffusées que vous invite notre collectif MAP (Main Au Panier). Bien installé.e dans votre fauteuil d’amphi (sic) vous verrez et entendrez ainsi les chroniqueurs & chroniqueuses de célèbres émissions telles que Radio Courtoisie, BFMTG (sic), Radio-Vinci ou encore une chaîne spéciale ASMR dédiée à Mme Perruchet et au basket-ball.

Il n’y a plus qu’à écouter !

La Main au panier : 2nde interprétation

Les Palois ont décidé de faire du thème de « la main au manier » un court métrage dénonçant le harcèlement dans le sport.

Le court métrage proposé est une dystopie centrée sur une équipe féminine de Basket-roller – un sport nouveau -, ainsi que son coach.

Sans dévoiler l’intrigue du film qui sera proposé, le harcèlement sexuel subi par les membres de l’équipe est dénoncé par le biais de phénomènes sociétaux, tels que l’emballement médiatique, la corruption au sein des fédérations sportives et même dans la justice, qui tendent à protéger les auteurs des violences et poussent les victimes à se détourner des sentiers légaux.

Malgré le sujet très lourd qui est abordé, la dystopie permet aux palois d’aborder le sujet du harcèlement dans un cadre absurde, humoristique et dénonciateur, qui ne manquera pas de susciter la moquerie. Le court-métrage amateur assumé est inspiré des telenovelas sud-américaines mais use de la trame de la série Murder (un meurtre à expliquer par un flash-back).

Le film est agrémenté de courtes publicités des années 1960 et fait ainsi du sexisme ordinaire de cet univers un climat pesant, absurde et hyperbolique.

Art(s) & Droit(s)

Ainsi, pour la troisième fois (ce qui est une nouveauté par rapport aux anciennes « 24 heures du Droit »), le Collectif L’Unité du Droit propose au-milieu du colloque du Marathon du Droit (de 14h00 à 15h00) un moment artistique et juridique qui sera, pour cette édition, assuré par le Clud mais aussi par l’A2P. En 2018, à Toulouse, le Collectif L’Unité du Droit avait mis en avant, autour d’une courte pièce de théâtre en une dizaine de courtes scènes[1], une vie romancée du doyen Maurice Hauriou, figure juridique tutélaire de la Faculté de Droit qui accueillait le Marathon. A Boulogne-sur-Mer, des « lectures féministes du Droit » avaient été proposées et – cette année, l’idée consistera, à Pau, à prendre prétexte du colloque sur le basket-ball pour offrir un moment artistique et juridique intitulé : « La main au(x) panier(s) » !


[1] La pièce « Une vie d’Hauriou » peut être visionnée en ligne à l’adresse :

http://marathondudroit.org/UVH.mp4.

D’ici là, voici en images quelques retours sur les lectures féministes du Droit proposées en 2019 lors de l’édition boulonnaise du Marathon du Droit … ainsi que sur la pièce de théâtre Une vie d’Hauriou de 2018 :

La pièce : Une vie d’Hauriou


Les Féministes Anonymes de Toulouse selon le Collectif l’Unité du Droit


La Servante écarlate selon le Club Jules Verne