III – Le jeu : qui veut gagner des Foucart ?

But du projet :

Proposer une rencontre inter universitaire qui fera réviser – de façon ludique – les étudiants juristes sur les matières qui les concernent en proposant une optique transversale relevant de l’Unité du Droit.

Public visé :

Etudiants juristes de Licence et de Master exclusivement.

2015 – Ouverture des jeux :
le pr. Touzeil-Divina entre Miss & Mister Droit !

Comment jouer ? Tu veux jouer ?

Pour participer il faut :

1) être étudiant en Droit en Licence (1, 2 ou 3) ou en Master (1 ou 2).

2) former une équipe de quatre joueurs (2 Licence & 2 Master).

Chaque Université a la possibilité en ce sens de constituer une équipe par site d’enseignement et toutes les Universités sont bienvenues.

3) avoir un coach de l’équipe (soit un M2 ou un ancien M2 soit un.e doctorant.e)
et un enseignant-chercheur référent.

« Simple ! Basique ! »

NB : Suite à plusieurs questions en ce sens, l’équipe des 24 heures du Droit a décrété la solution suivante : chaque équipe de joueurs a la possibilité de venir accompagnée d’un.e remplaçant.e.

NB 2 : exceptionnellement et après accord des organisateurs, une équipe pourra compter 3 étudiants de L (et 1 de M) ou 3 étudiants de M (et 1 de L) et non 2.

2015 – Public du jeu QVGDF

Pour 2018, voici le calendrier retenu :

Octobre 2017 : publication du présent règlement.

23 novembre 2017 : ouverture des inscriptions au JEU dans les Universités partenaires.

Fin 2017 : formation des équipes (dans chaque Université à charge aux coaches et enseignants référents concernés de réaliser les sélections).

18 février 2018 : publication du sujet de l’épreuve dite de la « QPC pride ».
& présentation des équipes en lice.

23 février 2018 : annonce de la constitution du jury.

23 mars 2018 : annonce des binômes créés pour le jeu ainsi que des lots à gagner.

Etape 1 : la Seleção
(la sélection : novembre 2017 à février 2018)

Au sein de chaque Université participante, le/la coach et / ou l’enseignant-référent constitue(nt) une ou deux équipes de joueurs selon les modalités définies supra.
Nota Bene : chaque équipe portera le nom d’un(e) juriste originaire de la région représentée.

Etape 2 : les préliminaires
(préparation de la QPC pride
(février à mars 2018))

OBJECTIF : obtenir quatre des jokers distribués pour les premières épreuves du jour J (cf. infra).

PRINCIPES : concours d’éloquence / plaidoirie autour d’une « QPC » fictive (question prioritaire de constitutionnalité).

Les équipes recevront le 18 février 2018 (par publication sur le présent site) un cas fictif adossé à une QPC. En équipe, ils devront rédiger une courte plaidoirie (70 secondes maximum) qu’un seul ou plusieurs représentants (coach y compris) défendront le 23 mars 2018.

Un jury déterminera les quatre meilleures prestations récompensées soit d’un « Joker » soit d’un « Passe-Droit ».

Le jury (07 personnalités du monde du Droit ; enseignants-chercheurs et praticiens) évaluera les « QPC pride » selon deux critères : une note technique (qualités juridiques de la démonstration « au fond ») et une note dite artistique (qualités formelles et créativité). Chacune de ces évaluations sera quantifiée sur 05 points soit une note globale sur 10.

Nouveautés 2018 : les deux meilleurs prestations QPC formeront le binôme « Foie gras » qui accèdera directement à la phase C sans passer par la phase B. Les deux prestations suivantes seront récompensées d’un Joker qui ne pourra être utilisé qu’au cours de la phase B du Juridical Pursuit (il emporte validation d’une réponse à la question posée).

Etape 3 : Action !
(le jeu proprement dit
(23 mars 2018 – à partir de 19h30
– Toulouse, Salle du Sénéchal))

PHASE A : la QPC pride
(fiers du Droit pour tous !)

Chaque équipe présente en 70 secondes maximum (et chronométrées) sa « plaidoirie QPC » sous l’œil attentif du jury. A l’issue desdites plaidoiries, le jury récompense d’un Joker quatre équipes.

Epreuve de la QPC Pride – 2015 – l’équipe mancelle

PHASE B : le Juridical Pursuit
(jeu en binômes & en camemberts)

Attention : suite à la QPC pride, les équipes (selon des modalités prévues par les organisateurs) seront regroupées par deux pour les deux phases suivantes (phases B et C). Autrement dit, elles jouent en binômes comme lors des réunifications dans Koh-Lanta.

OBJECTIF : ne retenir que quatre des binômes nouvellement formés
(soit huit équipes et donc 32 personnes (hors coaches qui ne jouent pas ici) ce qui comprend les deux équipes du binôme « foie gras »).

Concrètement, puisqu’un binôme de deux équipes (le binôme « foie gras » ayant triomphé de la QPC pride) est déjà sélectionné,
ce sont ici les trois meilleurs binômes (24 personnes) qui vont être sélectionnés pour la phase suivante

PRINCIPES : Jeu de plateau type « trivial pursuit ». Les binômes répondent à tour de rôle (une seule réponse possible) aux questions (préparées par les membres du CLUD) dans les six matières suivantes (six couleurs des « camemberts » du jeu) :

  • Histoire du Droit
  • Droit constitutionnel
  • Droit des obligations
  • Droit administratif
  • Droits européens
  • Droit de l’environnement (et du Bio).

NB 01 : En cas de mauvaise réponse, l’équipe passe son tour à la prochaine. En cas de bonne réponse, l’équipe relance le dé et peut continuer à jouer une seule autre fois soit pour deux tours au maximum.

NB 02 : L’équipe a 10 secondes – chronométrées – pour répondre et donner une seule réponse.

NB 03 : Les coaches sont interdits de participation et siègeront loin des joueurs.

Juridical Pursuit – 2015 – L’équipe paloise se concerte & l’équipe lavalloise est au dé !

PHASE C : Le « Jeu de Loi »
(il est tout en « gras d’oie »)

OBJECTIF : ne retenir que trois des quatre binômes en lice (soit 06 équipes et donc 24 personnes).

PRINCIPES : Jeu de mimes (réservés aux coaches comme acteurs).

Lors du « Jeu de Loi », un coach de chaque binôme (soit quatre personnes) va devoir mimer en une minute chronométrées à l’ensemble des candidats en lice une Loi célèbre (concrètement, quatre coaches vont donc mimer en même temps la même chose). Celui ou celle des candidats étudiant.e.s qui trouvera le premier / la première la réponse qualifiera directement son binôme. A l’issue de cette phase, seules les trois premiers binômes vainqueurs seront qualifiés.

Nota Bene : pour gagner, inutile de buzzer, il faut écrire sur son ardoise au moins l’année de la Loi et son intitulé le plus exact possible.

ATTENTION ! A cet instant du jeu, les binômes vont être éparpillés façon puzzle. Chaque équipe « locale » retrouvera donc son autonomie (et son coach). Seront conséquemment en lice six équipes de joueurs (soit 24 personnes et 06 coaches). En outre, il n’est plus possible après la phase C d’utiliser les JOKERS de la QPC pride.

PHASE D : « Arrêts sur Images »
(ils t’entraînent au bout de la nuit)
en partenariat avec
Les Arrêts illustrés

OBJECTIF : ne retenir que trois des six équipes en lice (soit 12 joueurs ; les 03 coaches ne jouant pas).

PRINCIPES : Identifications visuelles (réservé aux étudiant.e.s de Master).

Lors de ce jeu, seuls les étudiant.e.s de Master jouent « à la mort subite ».

Une à plusieurs images réalisées par l’équipe des Arrêts illustrés seront projetées sur un écran et devront permettre aux étudiant.e.s d’identifier une jurisprudence célèbre du Droit français. Ce jeu sera accompli à trois reprises et permettra conséquemment aux trois étudiant.e.s les plus rapides de qualifier leurs équipes respectives.

ATTENTION ! A cet instant du jeu, les équipes sont dorénavant désagrégées façon puzzle. Chaque joueur et chaque joueuse participe à titre individuel (pour sa pomme) et retrouve donc sa liberté (Libéré(e) ! Délivré(e) !).

PHASE E : « Le Juriste faible »
(correct !)

OBJECTIF : ne retenir que 03 des 12 candidats précédemment sélectionnés (les coaches ne jouent toujours pas ici).

PRINCIPES : Jeu de type « le maillon faible ».

A la manière de l’émission télévisée, 12 candidats (sans leurs coaches donc) seront respectivement interrogés deux fois de suite sur les thématiques suivantes :

  • Droit(s) administratif & civil des biens (après cette salve, il n’y aura que 11 joueurs)
  • Maurice Hauriou, sa vie, son oeuvre (après cette salve, il n’y aura que 10 joueurs)
  • Droits du travail & des fonctions publiques (après cette salve, il n’y aura que 09 joueurs)
  • Vie politique contemporaine (après cette salve, il n’y aura que 08 joueurs)
  • Droit international (privé et public) (après cette salve, il n’y aura que 07 joueurs)
  • Droit pénal (après cette salve, il n’y aura que 06 joueurs)
  • Droit des affaires (après cette salve, il n’y aura que 05 joueurs)
  • Théorie du Droit (après cette salve, il n’y aura que 04 joueurs)
  • Droits méditerranéens (après cette salve, il n’y aura que 03 joueurs)

A la suite des tours de jeu les candidats s’élimineront eux-mêmes (en votant entre eux) de manière à ce qu’il ne reste que trois candidats en lice.

NOUVEAUTE 2018 : En cas de succession de deux bonnes réponses aux questions qui leur ont été posées, les candidat.e.s gagnent une immunité et ne peuvent être éliminé.e.s quand bien même ils ou elles auraient été désigné.e.s en ce sens !

2015 – Le « juriste faible »

PHASE F : « Qui veut gagner des Duguit ? »
(c’est votre dernier mot ?)

OBJECTIF : ne retenir que 02 des 03 candidats précédemment sélectionnés (hors coaches).

PRINCIPES : Jeu de type « Qui veut gagner des millions ? »

A la manière de l’émission télévisée, les 03 candidats seront tour à tour interrogés sur des questions très faciles (1), moyennes (1), difficiles (2) et très difficile (1) et ce, portant sur toutes matières juridiques (Unité du Droit oblige).

Les deux meilleurs candidats (ceux qui ont répondu au maximum de questions) pourront participer à l’épreuve finale.

Existeront en outre pour cette phase de nouveaux « jokers » propres au jeu (50/50 ; appel à un ami (uniquement le coach), vote du public).

NB 01 : si les candidats arrivent aux mêmes « paliers » de jeu, le jury départagera souverainement les 02 meilleurs.

NB 02 : les questions porteront sur le Droit de manière générale mais aussi sur la thématique et les interventions du colloque de la journée.

Bravo à la grande gagnante 2015 du Jeu : Mme Livia Elshoud

POINT G : « Dégust’Hauriou »
(un bien Bio Doyen ?)

OBJECTIF : déterminer le/la grand(e) gagnant(e) de cette édition.

PRINCIPES : Jeu de type « Dégustation à l’aveugle »

Chaque candidat.e testera à l’aveugle des produits issus de l’agriculture biologique et devra les reconnaître les yeux bandés. Après chaque dégustation il chuchotera le nom du produit goûté à l’oreille d’un des membres du jury qui consignera les réponses.

Le ou la candidat.e ayant réussi à deviner le plus d’éléments sera  déclaré gagnant.e.

Nota Bene : En cas d’égalité numérique entre binômes, équipes ou candidats, le jury – en tout état de cause –
sera souverain pour départager les candidats.

Et comme parfois des images sont beaucoup plus parlantes, voici un aperçu du jeu de l’édition 2014 (Merci à M. Labre pour les images).

Jeu placé sous la responsabilité – pour l’édition 2018 :
de Mme Stéphanie Douteaud,
de M. Hussein Makki,
de Mme Camille Morot-Monomy,
de M. Sacha Sydoryk
de M. Romain Vaillant,
& de M. le pr. Mathieu Touzeil-Divina

(en conséquence aucun d’eux ne sera membre du jury ou coach d’une équipe pour des raisons évidentes d’impartialité).