Archive mensuelle mars 2020

ParMarathon du Droit

Report du Marathon du Droit 2020

Madame, Monsieur,
pour des raisons que vous imaginez le Marathon du Droit est tenu (l’Université étant fermée et les voyages devant être limités) de reporter sa 3ème édition …. initialement prévue au 19 mars 2020 à Pau.

Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Des informations plus détaillées suivront dès que nous aurons digéré l’annonce et prévu un moment encore plus merveilleux à vos côtés et en bonne santé (a priori en octobre 2020).

bien à vous

Pour le comité organisateur,
Pr. M. Touzeil-Divina & Dr. D. Löhrer.

ps : comme vous le constaterez en images, même Mini Michael Jordan aka MMJ a eu du mal hier soir à recevoir la nouvelle ! Il s’était pourtant mis un masque de fortune, avait bien suivi l’allocution présidentielle mais c’est ensuite mis en PLS + prise de tête !

ps : en cas de manque de « Marathon du Droit », vous pouvez toujours lire les actes issus du Marathon 2019, parus ces jours aux Editions L’Epitoge :

Les Actes issus du 2e Marathon du Droit :
Lectures juridiques de fictions.
De la Littérature à la pop culture :

Collection « L’Unité du Droit »
Volume XXVII :
Lectures juridiques de fictions.
De la Littérature à la Pop-culture !

Ouvrage collectif sous la direction de
Mathieu Touzeil-Divina & Stéphanie Douteaud

– Nombre de pages : 190

– Sortie : mars 2020

– Prix : 29 €

– ISBN  / EAN : 979-10-92684-38-4
/ 9791092684384

– ISSN : 2259-8812

Mots-Clefs : Droit & Littérature – webséries – Casa de Papel – Servante écarlate – Aya Nakamura – Fictions – pop-culture – féminisme

Présentation :

De la littérature à la pop-culture, voici un recueil de lectures juridiques de fictions.

S’il est évident que toute fiction ne « parle » a priori pas de « droit », certains supports fictionnels (ce qui est le cas de nombreux romans identifiés notamment par le mouvement américain puis international Law & Literature) se prêtent, à l’instar de prétextes pédagogiques, à l’étude du ou des droits.

C’est à cet exercice, au moyen de quatre supports distincts (un roman, une pièce de théâtre, deux webséries et un corpus de chansons) que se sont prêtés – de la littérature classique à la pop-culture la plus contemporaine – les auteurs du présent livre : Jean-Benoist Belda, Raphaël Costa, Stéphanie Douteaud, Julia Even, Marine Fassi de Magalhaes, Julie Goineau, Mélanie Jaoul, Marie Koehl, Dimitri Löhrer, Agnès Louis, Julien Marguin, Yohan Mata, Catherine Minet-Letalle, Marie-Evelyne Monteiro, Isabelle Poirot-Mazères, Sophie Prosper, Hugo Ricci, Catherine Roche, Florent Tagnères, Mathieu Touzeil-Divina, Julie Vincent & Stéphanie Willman-Bordat. Introduit par une préface relative à la pop-culture, au féminisme et au Droit, l’ouvrage est construit autour de trois parties. La première interroge les représentations (chez Duras et Ionesco) de l’administration dans deux ouvrages de la littérature française. Par suite, l’opus fait place aux contributions qui avaient été prononcées (le 15 mars 2019 sous la direction de Frédéric Davansant, Stéphanie Douteaud & Mathieu Touzeil-Divina) lors du colloque du deuxième Marathon du Droit consacré aux lectures juridiques de deux webséries : la Servante écarlate et la Casa de Papel. Enfin, le livre se referme avec une postface à deux voix consacrée à l’analyse hypothétique du Droit à travers les chansons (et donc ici encore les fictions) d’Aya Nakamura.

Le présent ouvrage, dédié à Bibie et à ses ami.e.s,
a été coordonnée et publié par et avec
le soutien du Collectif L’Unité du Droit.