Téléchargez notre affiche ICI !
Téléchargez le programme LA !

De 2010 à 2016, au Mans – avec le concours de l’Université du Mans, de celle de Toulouse Capitole notamment et avec le soutien de prestigieux partenaires (Assemblée Nationale, Automobile Club de l’Ouest, Chaînes parlementaires, LexisNexis, Lextenso, Maison BOSC, Fédération Française de Football, MMArena, Chambres départementales des Huissiers, Ordres des Notaires, Barreaux, etc.), l’association COLLECTIF L’UNITÉ DU DROIT a proposé un événement en trois temps et nommé les « 24 heures du Droit ».

Elles se composaient d’un colloque et d’un gala précédés d’un jeu interuniversitaire faisant intervenir des étudiant.e.s et des universitaires de toute la France (quinze équipes mobilisées en 2016 dont les Facultés de Droit de Paris (II, Est, Ouest..), Boulogne, Orléans, Tours, Nantes, Rennes, Toulouse, Albi, Pau, Cergy, St Etienne, etc.).

Parmi nos prestigieux parrains des précédentes éditions, mentionnons les hauts patronages des présidents Robert BADINTER, Jean-Louis DEBRÉ, Philippe BILGER & du maestro COSTA-GAVRAS.
En 2017, les « 24 heures » se sont mues en « MARATHON DU DROIT ».

Même s’il s’agit officiellement de sa cinquième édition, le MARATHON DU DROIT fête symboliquement déjà sa dixième bougie avec l’expérience de cinq éditions mancelles de celles qui furent autrefois, et au Mans seulement, les « 24 HEURES DU DROIT » et des éditions 2018 (à Toulouse), 2019 (à Boulogne-sur-Mer), 2022 (à Pau) et 2023 (à Toulouse) des premiers « MARATHONS ».

Désormais, le MARATHON DU DROIT s’il se déroule toujours en « 24 heures » afin d’éprouver également les notions d’endurance et de compétition(s), apporte néanmoins quelques nouveautés que traduisent son changement de dénomination. Il y s’agit toujours d’une fête du Droit destinée à la communauté des juristes (des étudiant.e.s aux praticien.ne.s) mais cette fête est doublement itinérante à la manière d’une course sportive de 42,195 kilomètres !

Ainsi, non seulement les participant.e.s au MARATHON DU DROIT sont-ils et elles conduit.e.s à évoluer dans plusieurs lieux d’une même ville dans laquelle l’édition se déroulera mais encore le Marathon lui-même change de lieu d’accueil chaque année et ce, pour au moins cinq éditions.

TOULOUSE POUR COMMENCER. C’est donc dans la capitale régionale de l’Occitanie, dans la « ville rose » que la première édition du MARATHON DU DROIT a eu lieu le 23 mars 2018. Par suite, la manifestation, malgré cet ancrage occitan confirmé, s’est déplacée dans toute la France juridique : à Boulogne-sur-Mer (15 mars 2019), à Pau (24 mars 2022) et de nouveau (2023 et 2024) à Toulouse.

Traditionnellement, le MARATHON DU DROIT comprend un colloque qui, chaque année depuis dix éditions, met en avant la recherche et l’excellence scientifique avec pour objectif combiné d’intégrer le plus possible les étudiants et les étudiantes du site sur lequel se déroule la manifestation.

Les thématiques choisies pour les précédentes éditions en témoignent. Ainsi, après s’être intéressé aux droits et aux idées politiques dans les séries télévisées (2011), au(x) Parlement(s) au(x) écran(s) (2013), aux Droit(s) du football (2014), aux chansons & aux costumes « juridiques & à la française » (2015) puis au(x) droit(s) au(x) sexe(s) (2016) et dernièrement au(x) droit(s) du Bio (2018) et de nouveau au(x) droit(s) dans les fictions (2019) ainsi qu’aux droit(s) du Basket-ball (2022) et à la médecine légale (2023) , le COLLECTIF L’UNITÉ DU DROIT a proposé de célébrer des anniversaires juridiques normatifs et prétoriens du mois de mars 2024 y compris celui de ses propres 20 ans.

Sous la direction d’un comité scientifique (en cours), il est ainsi proposé une partie « colloque » composée des quatre ateliers suivants qui marquent tous l’un des piliers d’étude(s) du Collectif organisateur :

  • 211 ans de naissance de Gérard MARCHANT : Droit(s) de la santé : en mars 2024, nous célébrerons l’anniversaire de l’un des maîtres toulousains de la santé mentale ;
  • 220 ans des Écoles de Droit : ce sera en effet le 220e anniversaire de la Loi du 13 mars 1804 (Loi du 22 ventôse an XII) ayant créé les Écoles qui deviendront Facultés de Droit ;
  • 120 & 140 ans de droits des travailleurs ; à travers des études normative & contentieuses ;
  • 20 ans d’une Loi emblématique sur la Laïcité scolaire : c’est enfin une « joute » contentieuse qui sera proposée à deux universitaires défendant le maintien ou la suppression, vingt années après, de la Loi du 15 mars 2004 interdisant les signes religieux à l’école

Pré programme
PREVISIONNEL
du colloque :

Comme dans chaque Marathon désormais, le COLLECTIF L’UNITÉ DU DROIT propose au-milieu du colloque du MARATHON DU DROIT (de 14h00 à 15h00) un moment artistique et juridique qui sera, pour cette édition, assuré par des étudiantes et des étudiants toulousains. En 2018, à Toulouse, déjà, le COLLECTIF L’UNITÉ DU DROIT avait mis en avant, autour d’une courte pièce de théâtre en une dizaine de courtes scènes , une vie romancée du doyen Maurice HAURIOU, figure juridique tutélaire de la Faculté de Droit qui accueillait le Marathon. À Boulogne-sur-Mer, des « lectures féministes du Droit » avaient été proposées et en mars 2022, à Pau, il s’est agi de prendre prétexte du colloque sur le basket-ball pour offrir un moment artistique et juridique intitulé : « La main au(x) panier(s) » ! En 2023, en premier clin d’oeil aux droits de la santé, la pièce du Médecin malgré lui de M. de Molière avait été jouée.

A Toulouse, en 2024, il s’agira de rendre (à nouveau) hommage au professeur de médecine légale, Gérard MARCHANT (1813-1881) dont on proposera une vie théâtralisée.

De façon renforcée depuis 2018, en deux temps pendant la journée, aura lieu le jeu juridique « Qui veut gagner des FOUCART ? ».

Ce sont alors des étudiant.e.s juristes (Licence & Master) non seulement des Universités partenaires de Pau et des Pays de l’Adour (sites de Pau et de Bayonne) & de Toulouse Capitole (sites de l’Arsenal et de la Manufacture & de Montauban) mais encore d’autres Universités (Aix-Marseille, Albi, Bordeaux, Boulogne-sur-Mer, Bretagne-Sud (Vannes), Cergy-Pontoise, Dunkerque, Grenoble, Le Mans, Lyon, Montpellier, Nantes (& La Roche-sur-Yon), Paris I, Paris II, Paris Est, Paris Ouest, Paris Saclay, Rennes, IEP & ICT de Toulouse, etc.) qui seront convié.e.s, comme elle le font depuis dix éditions déjà, à participer activement au MARATHON DU DROIT. Dans ce cadre, sous l’œil vigilant d’enseignant.e.s, les étudiant.e.s se rencontreront et se livreront combat – en équipes – autour du thème de l’Unité du droit. Alors, entre questions et réponses mais aussi mimes et découvertes, ils s’affronteront au cœur d’un jeu interuniversitaire et ce, jusqu’à la désignation des meilleur.e.s.

Cette année, il est proposé de procéder en deux temps :

  • un premier temps sera organisé dès le matin, à l’ouverture du Marathon, et consistera en un parcours dédié dans la ville de Toulouse ;
  • un second temps (de 18.00 à 22.30) reprendra les épreuves juridiques et les principes acquis lors des dernières éditions (jeux collectifs, épreuves ludiques, sélection in fine des lauréats) et ce, en partenariat avec de grands éditeurs juridiques offrant aux gagnants de nombreux lots.

Le jury de ce moment intégrera par ailleurs les représentants de la vie universitaire, juridique et juridictionnelle, locale.

Enfin, avant minuit, le MARATHON DU DROIT offrira à ses participant.e.s un traditionnel Gala qui aura lieu cette année (a priori) dans un établissement toulousain en partenariat avec des associations étudiantes.
Celles & ceux qui n’auront pas fermé l’œil du Marathon pourront même aller prendre le petit déjeuner et recevoir leur diplôme de Marathonien.ne du Droit !

C’est bien à la FÊTE DU DROIT que nous voici de nouveau convié.e.s !

Pr. Mathieu TOUZEIL-DIVINA,
Président du COLLECTIF L’UNITÉ DU DROIT
Professeur à l’Université Toulouse Capitole