C’est presque dans un mois
que se tiendra – enfin – notre 3e Marathon du Droit
(faisant suite aux cinq 24h du Droit
& à un report pandémique de deux années).
Le Marathon du Droit est consacré cette année
au(x) droit(s) du Basket-ball !

Vous pouvez télécharger
ICI
notre communiqué de presse

A quelques semaines de cette nouvelle
manifestation le comité organisateur du MDD
(entre ses affaires de Basket-ball & celles de droit)
est heureux de vous présenter quelques informations !

Voici tout d’abord l’affiche de notre édition 2022
& le programme définitif de notre colloque :

avec l’extraordinaire soutien de :

Vous pouvez le télécharger
au format PDF en cliquant ICI

2. Par ailleurs, même si le nombre d’équipes
au jeu « qui veut gagner des Foucart« ,
sera cette année plus restreint (fin de pandémie oblige !),
nous sommes heureux de vous confirmer également
la tenue de cette joute juridique où Pau & Toulouse
se livreront en pâtures !

Bonne chance à chacun & à chacune !

3. Par ailleurs, permettez-nous de vous (re) présenter
Monsieur Marathon (que l’on ne présente presque plus)
– notre nouvelle Mascotte (après Bibie-You en 2019 à Boulogne-sur-Mer)
et après un passage dans ces mêmes fonctions
d’une première incarnation prévue en 2020 – :

Et vous pouvez (sinon devez !) désormais le & nous suivre
sur les comptes twitter & instagram du Marathon 🙂

A suivre donc !

4. Enfin, et avec élan (béarnais), nous nous lançons dans cette dernière ligne droite en vous rappelant que la journée sera clôturée par un inoubliable Gala de l’Unité du Droit pour lequel il sera bientôt temps de réserver sa place pour le :

Des « 24 heures » au Marathon : explications !

De 2010 à 2016, au Mans – avec le concours de l’Université du Mans, de celle de Toulouse 1 Capitole notamment et avec le soutien de prestigieux partenaires (Assemblée Nationale, Automobile Club de l’Ouest, Chaînes parlementaires, LexisNexis, Lextenso, Maison Bosc, Fédération Française de Football, MMArena, Chambres départementales des Huissiers, Ordres des Notaires, Barreaux, etc.), l’association Collectif L’Unité du Droit a proposé un événement en trois temps et nommé les « 24 heures du Droit ». Elles se composaient d’un colloque et d’un gala précédés d’un jeu interuniversitaire faisant intervenir des étudiant.e.s et des universitaires de toute la France (quinze équipes mobilisées en 2016 dont les Facultés de Droit de Paris (II, Est, Ouest..), Boulogne, Orléans, Tours, Nantes, Rennes, Toulouse, Albi, Pau, Cergy, St Etienne, etc.). Parmi nos prestigieux parrains des précédentes éditions, mentionnons les hauts patronages des présidents Robert Badinter, Jean-Louis Debré, Philippe Bilger &du maestro Costa-Gavras.

En 2017, les « 24 heures » se sont mues en « Marathon du Droit ».

Vous pouvez télécharger
ICI
notre communiqué de presse

Huit éditions en 2022 !

Même s’il s’agit officiellement de sa troisième édition, le Marathon du Droit fête symboliquement déjà sa huitième bougie avec l’expérience de cinq éditions mancelles de celles qui furent autrefois, et au Mans seulement, les « 24 heures du Droit » et des éditions 2018 (à Toulouse) et 2019 (à Boulogne-sur-Mer) des premiers « Marathons ».

Désormais, le Marathon du Droit s’il se déroule toujours en « 24 heures » afin d’éprouver également les notions d’endurance et de compétition(s), apporte néanmoins quelques nouveautés que traduisent son changement de dénomination. Il y s’agit toujours d’une fête du Droit destinée à la communauté des juristes (des étudiant.e.s aux praticien.ne.s) mais cette fête est doublement itinérante à la manière d’une course sportive de 42,195 kilomètres !

Ainsi, non seulement les participant.e.s au Marathon du Droit sont-ils et elles conduit.e.s à évoluer dans plusieurs lieux d’une même ville dans laquelle l’édition se déroulera mais encore le Marathon lui-même change de lieu d’accueil chaque année et ce, pour au moins cinq éditions.

Toulouse pour commencer. C’est donc dans la capitale régionale de l’Occitanie, dans la « ville rose » que la première édition du Marathon du Droit a eu lieu le 23 mars 2018. Par suite, la manifestation se déplace dans toute la France juridique : à BoulognesurMer (15 mars 2019), à Pau (24 mars 2022), à Reims (au printemps 2023) (avec un colloque sur le(s) droit(s) au Champagne !) et peut-être enfin à Paris (printemps 2024) pour terminer ce second cycle de cinq éditions.

Pau pour 2022. C’est à Pau, avec des partenariats tissés avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (Faculté de droit & Laboratoires Ie2ia & Iftj) ainsi qu’avec les associations étudiantes A2p et Ajpa et toujours le soutien fidèle de l’Université Toulouse 1 Capitole (Faculté de Droit) aux côtés des associations étudiantes Toulouse Europa, Corpo Arsenal & Focus on, que le Collectif L’Unité du Droit continue cette belle aventure.

Premier temps : le Colloque

Traditionnellement, le Marathon du Droit comprend un colloque qui, chaque année depuis huit éditions, met en avant la recherche et l’excellence scientifique avec pour objectif combiné d’intégrer le plus possible les étudiants et les étudiantes du site sur lequel se déroule la manifestation. Les thématiques choisies pour les précédentes éditions en témoignent. Ainsi, après s’être intéressé aux droits et aux idées politiques dans les séries télévisées (2011), au(x) Parlement(s) au(x) écran(s) (2013), aux Droit(s) du football (2014), aux chansons & aux costumes « juridiques & à la française » (2015) puis au(x) droit(s) au(x) sexe(s) (2016) et dernièrement au(x) droit(s) du Bio (2018) et de nouveau au(x) droit(s) dans les fictions (2019)[1], le Collectif L’Unité du Droit a proposé de renouer avec l’une de ses premières manifestation : le(s) droit(s) du sport, dont on connaît le succès auprès du public estudiantin (et même professoral !). S’est alors rapidement imposée à nous la présence du prestigieux Elan Béarnais (Pau-Lacq-Orthez) dont l’impressionnant palmarès nous a immédiatement donné l’envie de questionner, entre Pau & Orthez, le(s) droit(s) du basket-ball. Sous la direction d’un comité scientifique composé de : Dimitri Löhrer ainsi que du professeur Mathieu TouzeilDivina, il est donc proposé une partie « colloque » composée des trois ateliers suivants :

  • Droit(s) & Basket-ball (avec interrogation des caractères institutionnels et de la mission de service public reconnue à la Fédération Française de ce sport ainsi qu’aux liens tissés entre les acteurs publics et privés du domaine) ;
  • Droit du jeu (où il sera question des « règles » et normes du « jeu » ce qui comprend aussi les questions de son financement notamment public et de ses « objets ») ;
  • Droit des joueuses & des joueurs (avec une indispensable perspective comparée).

L’ensemble se nomme conséquemment « Droit(s) du Basket-ball » et fait intervenir une vingtaine de contributeurs ainsi que des acteurs de ce sport. Trois institutions fondamentales pour le sport français seront même, par le biais du Sport Data Hub, partenaires de l’événement aux côtés du Syndicat Union des Basketteurs professionnels : le Ministère & l’Agence du Sport ainsi que l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (Insep). Des contacts ont par ailleurs été pris avec la Ffbb. In fine, une allocution de clôture interrogera l’existence (ou l’absence) d’un droit « propre » au Basket-ball comme il en existe un – en l’occurrence – pour le droit si singulier du football.


Deuxième temps : entracte artistique

Pour la troisième fois (ce qui est une nouveauté par rapport aux anciennes « 24 heures du Droit »), le Collectif L’Unité du Droit propose au-milieu du colloque du Marathon du Droit (de 14h00 à 15h00) un moment artistique et juridique qui sera, pour cette édition, assuré par le Clud mais aussi par l’A2P. En 2018, à Toulouse, le Collectif L’Unité du Droit avait mis en avant, autour d’une courte pièce de théâtre en une dizaine de courtes scènes[2], une vie romancée du doyen Maurice Hauriou, figure juridique tutélaire de la Faculté de Droit qui accueillait le Marathon. À Boulogne-sur-Mer, des « lectures féministes du Droit » avaient été proposées et – cette année, l’idée consistera, à Pau, à prendre prétexte du colloque sur le basket-ball pour offrir un moment artistique et juridique intitulé : « La main au(x) panier(s) » !

Troisième temps : le Jeu Interuniversitaire

De façon renforcée depuis 2018, en deux temps pendant la journée, aura lieu le jeu juridique « Qui veut gagner des Foucart ? ». Ce sont alors des étudiant.e.s juristes (Licence & Master) non seulement des Universités partenaires de Pau et des Pays de l’Adour (sites de Pau et de Bayonne) & de Toulouse 1 Capitole (sites de l’Arsenal et de la Manufacture & de Montauban) mais encore d’autres Universités (Aix-Marseille, Albi, Bordeaux, Boulogne-sur-Mer, Bretagne-Sud (Vannes), Cergy-Pontoise, Dunkerque, Grenoble, Le Mans, Lyon, Montpellier, Nantes (& La Roche-sur-Yon), Paris I, Paris II, Paris Est, Paris Ouest, Paris Saclay, Rennes, IEP & ICT de Toulouse, etc.) qui seront convié.e.s, comme elle le font depuis huit éditions déjà, à participer activement au Marathon du Droit. Dans ce cadre, sous l’œil vigilant d’enseignant.e.s, les étudiant.e.s se rencontreront et se livreront combat – en équipes – autour du thème de l’Unité du droit. Alors, entre questions et réponses mais aussi mimes et découvertes, ils s’affronteront au cœur d’un jeu interuniversitaire et ce, jusqu’à la désignation des meilleur.e.s. Cette année, il est proposé de procéder en deux temps :

– un premier temps sera organisé dès le matin, à l’ouverture du Marathon, et consistera en l’audition et au jugement des plaidoiries fictives préparées par les équipes entre janvier et mars 2022. Ces plaidoiries, en clin d’œil au colloque, seront des défenses collectives de célébrités sportives impliquées dans quelques affaires (exemple : faut-il condamner Z. Zidane pour son célèbre « coup de boule » ?).

– un second temps (de 18.00 à 22.30) reprendra les épreuves juridiques et les principes acquis lors des dernières éditions (jeux collectifs, épreuves ludiques, sélection in fine des lauréats) et ce, en partenariat avec de grands éditeurs juridiques offrant aux gagnants de nombreux lots. Le jury de ce moment intégrera par ailleurs les représentants de la vie universitaire, juridique et juridictionnelle, locale. Le jeu est principalement placé sous la direction de MM. Drs. M. TouzeilDivina & J-B. Belda). Et, cette année, de nouvelles règles du jeu ont été adoptées et mises à jour.

Quatrième temps : le Gala

Enfin, avant minuit, le Marathon du Droit offrira à ses participant.e.s un traditionnel Gala qui aura lieu cette année (a priori) dans le prestigieux Royal Lounge du Casino de Pau. Celles & ceux qui n’auront pas fermé l’œil du Marathon pourront même aller prendre le petit déjeuner et recevoir leur diplôme de Marathonien.ne du Droit ! C’est bien à la fête du Droit que nous voici de nouveau convié.e.s !


[1] Voyez respectivement les actes issus de ces colloques aux éditions Lgdj (2012) pour la 1ère édition ainsi qu’aux éditions L’Epitoge-Lextenso pour les suivantes (2013 à 2019) et dont les couvertures sont reproduites ci-après.

[2] La pièce « Une vie d’Hauriou » peut être visionnée en ligne à l’adresse : http://marathondudroit.org/UVH.mp4.

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.